Retrouver sa sexualité après l’accouchement, pas à pas !

Flore Cherry 14 décembre 2020

Comment se remettre d’attaque quand les seins et le vagin ont été des zones dédiées à la natalité ? detidom.ru vous donne les étapes clés pour ne pas se brusquer…

sexualite accouchement pas à pas

Étape 1 : Reprendre possession de ses seins et de son vagin

Si l’accouchement se fait par voie basse, la première appréhension à se remettre en selle peut être le périnée qui a été malmené et distendu. N’hésitez pas à vous hydrater afin d’éviter les infections urinaires et à laisser cette partie de votre anatomie à l’air libre.

Au bout de quelques semaines (entre 2 à 4), s’il n’y a pas de complication et si les saignements se sont stoppés, il n’y a pas de contre indication à reprendre une activité sexuelle. Mais il n’y a pas de date précise, écoutez-vous et surtout, pensez à vous reposer avant tout !

L’éducation périnéale est également une étape clé, qui peut se pratiquer chez un kiné, comme par des exercices adaptés à la maison. Plus le périnée est tonique, plus vous pourrez ressentir de belles sensations durant la pénétration.

La poitrine est le deuxième espace qui peut souffrir d’invasion, en particulier si vous allaitez.
Quoiqu’il en soit , qu’il s’agisse pour vous d’une expérience traumatique ou d’une expérience qui vous a comblée, réinvestir sa poitrine n’est pas toujours “coton” comme on dit. Je ne vous parle même pas des fuites, des soutiens- gorge ouverts et tachés, ni des magnifiques veines bleues qui vous ont transformée en carte routière de la douleur. Il va falloir faire en sorte que ce que vous ne voyez plus que comme de grosses tétines, voire des jouets que bébé triture, redevienne une zone érogène et ludique” Ovidie “Osez… être une maman sexy” (ed. La Musardine)

Pas si facile de changer son regard sur deux zones qui sont à la fois essentielles à la naissance de son bébé et à sa sexualité ! Et si vous n’y arrivez pas du jour au lendemain, pas de panique… le temps est votre meilleur allié pour changer votre regard sur votre corps.

Etape 2 : Une sexualité avec soi-même avant de retrouver l’autre

Recommencer par un missionnaire ? Ce n’est en aucun cas une obligation ! Vous pouvez tout à fait vous lancer dans une séance de masturbation en solo, avant de partager à nouveau une sexualité à deux. Au bout de deux à trois semaines, une fois que les saignements se sont stoppés, il n’y a pas de contre-indication.

La masturbation permet aussi de se reconnecter à son corps sans le regard de l’autre et vérifier que tout l’outillage fonctionne bien. Qu’il n’y a pas de douleurs particulières.

Étape 3 : Du lubrifiant pour que ça glisse…

Pour éviter les petites irritations et ne pas brusquer une partie très délicate, il est conseillé d’utiliser du lubrifiant même si l’on se sent bien humide (la lubrification peut varier au cours du rapport). Ovidie, dans “Osez… être une maman sexy” (ed. La Musardine) recommande par exemple ceux à base de silicone. “Si vous êtes encore irritée ou que votre cicatrice vous tiraille, évitez de prendre des gels susceptibles de vous bruler et préférez des lotions à base de silicone qui ont pour avantage de ne pas sécher.

À propos de l’auteur
Flore Cherry

Flore Cherry

Journaliste, blogueuse et organisatrice d'événements dans le milieu de l'érotisme, je suis une jeune fille cul-rieuse qui parle de sexe sans complexe (et avec une pincée d'humour, pour que ça glisse mieux !)

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru