La fracture du pénis : plus de peur que de mal ?

La rédaction 20 février 2020

Si le pénis ne risque rien au repos, des accidents de coït ou de masturbation peuvent se produire durant l’érection, la fameuse fracture du pénis. La douleur est intense et doit être soignée rapidement pour endiguer tout risque de séquelles.

Fracture du pénis : un phénomène singulier

La verge ne possédant pas d’os, on ne peut donc pas parler de « fracture » au sens propre. Durant l’érection, les corps caverneux, entourés par l’albuginée qui se gonflent de sang pendant l’érection peuvent se déchirer en cas de faux mouvement.

Évidemment, il faut que ce faux mouvement soit très brutal pour arriver à rompre les corps caverneux. Dans ce cas, la verge se plie (aïe) sous le choc, exactement comme lors de la fracture d’un os. Le bruit est d’ailleurs significatif. Puis, le sang se répand et provoque un hématome. Cet accident est extrêmement douloureux mais, pour autant, il n’y a pas de temps à perdre en réconfort. Il faut immédiatement se rendre aux urgences.

Une longue récupération

Une fois aux urgences, les médecins peuvent suivre deux protocoles selon l’importance de la déchirure. Soit ils soignent à coup d’antalgiques et d’anti-inflammatoires. On laisse alors le pénis au repos tout en suivant le traitement jusqu’à ce qu’il retrouve un aspect « normal » (taille et couleur)

Si le traumatisme est plus important, c’est l’intervention chirurgicale ! Il s’agit d’ouvrir le pénis pour suturer la déchirure du corps caverneux. Plus l’intervention est rapide, meilleures sont les chances de guérisons et donc d’utilisation future dudit pénis. Le chirurgien va notamment s’assurer de l’étanchéité des points de suture. Il faut évidemment s’assurer que le sang puisse à nouveau circuler et gonfler complètement la verge lors de prochaines érections. En cas d’opération, le patient ne devra pas bander pendant les deux mois que dure la cicatrisation. Il aura donc un traitement médicamenteux spécial afin d’éviter tout érection intempestive, surtout la nuit…

À LIRE AUSSI

FRACTURES, SAIGNEMENTS, DOULEURS…DOIS-JE M’INQUIÉTER POUR MON PÉNIS ?

UNE AIGUILLE DE 9 CM  EST RETROUVÉE DANS SON PÉNIS

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru