Comment pratiquer le massage prostatique ?

Sensuelle Estelle 4 décembre 2019

Messieurs, si vous désirez découvrir le plaisir prostatique, rien de tel qu’un bon massage prostatique ! Voici nos conseils…

Comment pratiquer le massage prostatique ?

En soif de découverte prostatique ? Ou bien curieux du plaisir procuré par cette petite glande ? Le massage prostatique semblerait être une pratique idéale, en solitaire ou avec un.e partenaire. On vous livre nos conseils…

Une petite préparation s’impose

La saleté peut déranger, dans ce cas, un simple lavement peut suffire. Mais vous pouvez aussi suivre un régime sans viande pendant deux jours et pratiquer un lavement la veille du massage. En particulier, si la pratique se fait à deux. N’oubliez pas de vous couper les ongles, afin de réduire les risques de lésions. En particulier, l’anus reste une zone très sensible, car riche en nerfs. Et pensez à vous laver les mains ! Sinon vous pouvez opter pour le port de gants en latex.

Dans le même principe que le massage du Lingam, choisissez un lieu où vous vous sentez à l’aise. Vous pouvez aussi créer une atmosphère relaxante à votre goût.

Bien sûr, n’oubliez pas le lubrifiant, de préférence à base d’eau. Ainsi que de l’huile, si vous comptez faire un massage complet du corps, comme lors du massage du Lingam. Et n’oubliez pas d’effectuer un travail de respiration auparavant pour relâcher toutes les tensions.

Amadouez la rondelle

Le massé se couche sur le dos. Puis, commencez par un massage à l’huile : caressez les endroits à proximité de l’anus, notamment les fesses, l’intérieur des cuisses, etc. pour détendre celui qui se fait masser. Versez ensuite quelques gouttes du lubrifiant sur vos gants. Puis pratiquez quelques mouvements au niveau du périnée, entre les testicules et l’anus. Approchez vos doigts petit à petit de l’orifice. Mais gardez en tête que l’anus est très réactif. Privilégiez donc la douceur et prenez votre temps, avant de masser directement l’anus.

Essayez ensuite de rentrer tout doucement votre majeur. N’hésitez pas à rajouter du lubrifiant, étant donné que l’anus ne se lubrifie pas naturellement. Par la suite, faites de légers allers-retours pour que cet orifice se décontracte. Mais allez-y en douceur, cela peut être relativement douloureux.
Au fur et à mesure, votre doigt rentrera plus facilement. Puis, partez à la recherche de cette petite glande, qui se situe à 7 cm de l’entrée du rectum. En solo, fiez-vous à vos sensations, tandis qu’à deux, laissez votre partenaire vous guider selon son ressenti. Ce dernier peut d’ailleurs vous aider à la trouver en caressant en même temps son sexe. En revanche, faites attention au moment de chercher la prostate, puisque la partie interne de l’anus reste très fragile.

Stimulez la prostate

Lorsque vous avez trouvé ladite prostate, titillez-la en incurvant votre doigt (comme pour dire « viens ici ») avec la paume en direction du ventre.

Durant le massage, alternez le rythme et la pression. Et si votre partenaire se caresse le sexe en même temps, il est préférable qu’il cesse. Le plaisir ressenti par le pénis pourrait prendre le pas sur celui de la prostate.

Dans l’éventuel cas où l’orgasme survient, ne retirez pas votre doigt de suite. Le sphincter subit à ce moment-là de fortes contractions, ce qui peut rendre douloureux l’extraction du doigt.

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Ces zones érogènes masculines à ne pas délaisser

Se masturber pour réduire les risques du cancer de la prostate ?

Masturbation : milking prostatique


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru