Tour du monde des musées érotiques

La rédaction 25 septembre 2020

Ces musées sont de véritables cavernes d’Ali Baba de l’érotisme et du sexe. On y trouve des peintures, des sculptures, des documents sur l’histoire sexuelle… et même des jouets coquins !

L’Europe reste très en avance sur l’exposition grand public de l’art érotique. Elle compte le plus grand nombre de musées et les plus anciens aussi. Aucun musée érotique ne se trouve en Afrique, Amérique latine ou encore Moyen-Orient.

Amsterdam, la ville des musées érotiques par excellence

Amsterdam abrite le musée du sexe le plus ancien du monde ainsi que le plus visité ! Aussi appelé Temple de Vénus, il a ouvert en 1985 et retrace l’histoire érotique avec de nombreux objets, attractions, tableaux et images érotiques très explicites exposés sur plusieurs étages. Un autre musée est visible dans le quartier rouge de la ville : le musée de la prostitution. Il dévoile le monde de la prostitution, inconnu à de nombreux visiteurs : les maisons closes, la vie des prostitués dans le quartier rouge (l’activité est légale dans le pays), leur point de vue, etc.

Amsterdam ne monopolise cependant pas tous les musées érotiques ! Il y en a plusieurs en Europe et notamment un à Barcelone. Au coeur de la ville, le musée abrite un jardin érotique et l’exposition apparaît en 2 temps : des sculptures et peintures anciennes puis des photographies plus modernes, le tout du plus implicite au plus explicite.

A Bruxelles se trouve aussi un musée de l’érotisme et de la mythologie basé sur des sculptures et des objets antiques.

Du côté de la Russie, le musée érotique PinkRabbit a ouvert ses portes à Saint-Pétersbourg en 2013. Aux allures de donjon SM, il reste plutôt un temple du fétichisme.

L’histoire sexuelle aux Etats-Unis et en Asie

Le musée du sexe à New York est le premier musée érotique à s’être installé aux Etats-Unis en 2002. Son ouverture a largement été retardée à cause de l’opposition puritaine de l’époque. Aujourd’hui le musée regroupe différentes expositions temporaires tournées vers notre époque sur la pornographie, l’avortement, les cam shows, les sextoys… ainsi que des activités interactives.

Dans le musée de l’art érotique mondial de Miami, l’ambiance demeure plus sérieuse. Il retrace l’histoire érotique de nombreux pays avec des tapisseries, des livres, des sculptures… du monde entier. La collection reste très diversifiée en allant du plus classique au plus fantasque.

Quelques musées érotiques ont aussi ouvert en Asie et notamment un à Bombay en Inde. Le sexe étant tabou dans ce pays, le lieu mis en place par le gouvernement se veut avant tout éducatif surtout en ce qui concerne le risque des IST.

Le Japon a aussi son lot de musées du sexe plus extravagants où la sexualité y est abordée avec légèreté et humour : ils abritent surtout des objets coquins plutôt que des peintures retraçant l’histoire érotique du pays.

(Image à la une : Getty Images)

A lire aussi

Londres : le premier musée du vagin a ouvert ses portes

Un bar à sextoys au Japon, ça existe !

Erotisme : Lisa Murphy rend l’érotisme accessible à tous !

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru