Confinement : quelle sexualité pour « l’après » ?

James-Nicolas de Sade 24 avril 2020

Le confinement devrait se terminer le 11 mai de manière progressive. Mais le cela ne signifiera pas pour autant le retour à une sexualité dont vous aviez l’habitude avant le confinement

Le confinement devrait se terminer petit à petit le 11 mai selon les annonces du gouvernement. Après presque 2 mois de confinement, beaucoup de couples qui n’étaient pas confinés ensembles vont pouvoir se retrouver. D’autres couples qui eux étaient confinés ensemble vont se voir moins régulièrement. Quel impact le déconfinement aura-t-il sur la sexualité des français ? On vous répond !

« Un élan vital »

Le confinement est vécu différemment par chacun des couples. Pour ceux qui vivent séparément, ils « se rendent compte, soit à quel point ils tiennent à l’autre, soit qu’un peu de distance ne fait pas de mal. » affirme le Dr Sebastien Garnero, psychologue et sexologue. En ce qui concerne les couples qui vivent ensemble : « Les moments où ils retourneront au travail vont permettre une rupture, physique bien sûr mais pas émotionnelle. » Les sentiments seront donc toujours présents chez votre partenaire, même si vous vous voyez moins. « Ces sentiments seront mêmes exacerbés. Votre partenaire se sera tellement habitué(e) à votre présence que ça sera une joie de vous retrouver après le travail. » continue Dr Garnero.

Qu’en est-il des relations sexuelles ? Ont-elles augmenté avec le confinement ? Faut-il prévoir un Baby-Boom ? Aucune étude n’a encore été menée pour savoir si les rapports sexuels des couples avait augmenté pendant le confinement. Dr Garnero tempère tout de même : « Les couples qui sont confinés ensemble n’ont pas forcément la tête à ça. Ils ont encore trop de choses à gérer. »

Entre les devoirs des enfants, le ménage, le télétravail, il semble compliqué de trouver du temps pour soi et pour son couple : « Si le moral n’est déjà pas en bon état, alors le sexe ne préoccupera les pensées des couples. » continue-t-il. Pour le déconfinement en revanche : « C’est à ce moment-là qu’il faudra peut-être se préparer à un baby-boom.« Au moment du déconfinement, les couples qui n’étaient pas confinés ensemble vont vouloir se revoir et, on s’imagine, rattraper le temps perdu. « Le fait d’avoir vécu avec le risque de mourir pendant autant de temps va créer une sorte « d’élan vital » chez les couples. On va voir émerger une volonté de se reproduire en quelque sorte. » conclut le Dr Garnero.

Attention à l’excès de zèle à la fin du confinement

Beaucoup seront sans doute content(e)s de pouvoir ressortir, revoir leurs ami(e)s, leur partenaire. Mais l’excitation et la joie ne doivent pas laisser la place à l’inconscience et aux prises de risques inutiles ! Si vous êtes libertins et/ou échangistes, n’espérez pas pouvoir retourner en club de si tôt. Si la réouverture des bars et restaurants n’est pas envisagée avant au moins la mi-juin, il en est sera de même en ce qui concerne les clubs pour adultes.

Ne vous ruez donc pas dans votre club échangiste préféré, il sera sans doute fermé. Evitez, dans la mesure du possible, le sexe à plusieurs. Vous risqueriez soit une contamination, soit de contaminer vous-même vos autres amants. L’excitation et l’impatience sexuelle qui vous animeront ne doivent également pas vous empêcher de vous protéger des autres maladies sexuellement transmissibles. Enfin, si vous revoyez votre moitié, n’y allez pas comme un(e) sauvage (au risque d’occasionner des blessures). Il faut prendre le temps de se réhabituer à l’autre, à son corps. Profiter pour redécouvrir votre intimité, votre corps, votre sensualité et celle de votre partenaire.

Le monde d’après le confinement ne sera plus le même qu’avant, pour la sexualité il faudra attendre longtemps avant qu’elle redevienne « normale. » Des solutions existent tout de même si vous ne voulez pas vous risquer à sortir en période de coronavirus. Si vous ne vivez pas ensemble, par exemple, il reste toujours la solution du sexe virtuel. Vous pouvez brancher vos webcam et profitez d’un session livecam rien que tous les deux (ou plus) dans l’intimité. Vous pouvez également vous excitez mutuellement au travers de jeux de rôles par message ou même au téléphone. Votre sexualité n’a nullement besoin d’être confinée, prenez simplement un peu plus de précautions.

Dessin orgie confinement

©DrawtismArt – Facebook

A LIRE AUSSI

Confinement et sexe : 5 pratiques sexuelles à essayer !

Confinement : quelle vie pour les polyamoureux ?

À propos de l’auteur

Rien à ajouter

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru