Une plus grande chance d’avoir une relation sérieuse après un coup d’un soir ?

Sensuelle Estelle 5 février 2020

Ce soir, on baise et demain, on se marie à l’église ?

Ne jamais coucher le premier soir ? La science répond que si

Pas de sexe avant le troisième date ? En Outre-Atlantique certainement. Mais dans l’Hexagone, 44% des Français ne se limitent pas à ses règles du « premier rendez-vous » et couchent dès le premier soir (source : ).

La tendance du « coup d’un soir » plus masculine que féminine

Sans grande surprise, les hommes se retrouvent sur le podium : 55% de la population masculine s’envoie en l’air après une première rencontre. Chez les femmes, la proportion du « sexe dès le premier soir » tombe à 34%.

Un tel écart s’expliquerait par les injonctions faites à la gent féminine : une femme qui couche le premier soir serait perçue comme une « fille facile », une femme qui ne se respecte pas, et puis, elle pourrait avoir le « vagin élargi » ce qui veut dire plus aucune sensation…
Au-delà des idées toutes faites, s’ajoute la déception des expériences passées ! Près d’une femme sur deux déclare avoir été déçue lors de leur premier rapport après une rencontre. Rien à voir avec les hommes qui étaient 75% à se dire satisfait. Un jeu de séduction bâclé et des conversations trop courtes avant un partage dans l’intimité traduiraient cette différence. À croire que les femmes chercheraient davantage une relation de couple…

Mais pas vraiment ! Par exemple, 44% des femmes préfèrent dormir seules tandis que les hommes seraient seulement 29%. Pourtant, dormir ensemble après un premier rapport exprimerait un désir de couple et de proximité amoureuse.

Vivre une relation de couple « parfaite » en couchant le premier soir ?

Eh non, ni les dîners romantiques, ni les balades en calèche et le doux baiser au coucher du soleil ne signifieront que c’est le grand amour. Seulement des galipettes sous la couette, d’après une équipe de psychologues israéliens en collaboration avec des chercheurs de l’Université de Rochester.

Leur étude démontrerait que coucher le premier soir renforcerait l’intimité très rapidement.  “Le sexe est un facteur d’attachement très puissant et celui-ci peut même conduire à tisser des liens très profonds avec un parfait étranger” précise Gurit Birnbaum, auteure principale de l’.

Quatre expériences ont été réalisées durant lesquelles les participants ont rencontré un.e inconnu.e. Les scientifiques ont constaté que l’attirance sexuelle influençait des comportements d’attachement. Voire même, qu’elle éveillait un sentiment de bienveillance et un souci du bien-être de l’autre.

Bien que pulsion sexuelle et attachement émotionnel soient des sentiments à distinguer, les processus évolutifs et sociaux ont probablement rendu les humains particulièrement enclins s’attacher à des partenaires dont l’attirance n’était au départ que sexuelle” suggère Harry Reis, professeur à l’Université de Rochester.

(Photo à la une : Getty Images)

À lire aussi…

Les lesbiennes auraient une meilleure relation sexuelle que les hétérosexuelles

Plus on vieillit, plus on rêve de relations homo-érotiques


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru