Rapports sexuels et coronavirus : comment faire l’amour en « sécurité » ?

James-Nicolas de Sade 19 mars 2020

Depuis le début de l’épidémie (devenue pandémie) de Covid-19, la psychose s’est installé chez certains et certaines. Peut-on continuer à faire l’amour pendant la pandémie ? Oui, mais en sécurité avant tout ! detidom.ru vous propose différentes positions afin de continuer vos rapports intimes en toute sécurité.

coronavirus faire amour securite

Depuis l’apparition du Covid-19, on a pu lire beaucoup de théories toutes plus farfelues les unes que les autres sur le coronavirus et le sexe. On a pu par exemple lire que le sexe « détruirait » le coronavirus. Malheureusement non, faire l’amour vous permet seulement de « booster » votre système immunitaire, rien de plus.

Pareillement, les médecins n’ont pas prouvé scientifiquement que le Covid-19 était une maladie sexuellement transmissible. Il reste tout de même transmissible par la salive, donc attention aux bisous. Mais alors, peut-on continuer de faire l’amour alors qu’on est en pandémie ? Oui ! detidom.ru vous donne tous ses conseils sexo pour coucher en période de coronavirus.

Faire l’amour avec un masque ? Vraiment ?

Même si la proposition peut paraître farfelue au premier abord, il s’agit d’une véritable question que se posent certains couples. Si ça vous excite et que cela rentre dans un jeu de rôle, pourquoi pas ! Mais il faut être logique. Si vous avez la possibilité d’avoir des rapports sexuels « directs », le masque n’a alors plus aucune utilité. Sinon, il existe une autre possibilité, le sexe indirect ! Il est certes difficile d’éviter le contact physique, tout en étant sous le même toit , mais vous pouvez pimenter vos nuits (et journée aussi) en jouant au « sexe indirect. »

Il  s’agit d’un rapport sexuel mais à distance, afin de garder la distance de sécurité nécessaire pour éviter la transmission. Cela peut prendre plusieurs formes. Par exemple des jeux sexuels. Vous pouvez donner des ordres à votre partenaire. Lui demander d’enlever des habits, de se caresser telle ou telle zone du corps, avoir telle ou telle attitude ou position, se masturber etc.

Vous pouvez être face à face (mais à distance !) et vous regarder mutuellement en train de se masturber chacun de son côté ou sans se regarder, sans possibilité de se voir afin de renforcer l’imaginaire. Utiliser des est également un très bon moyen de satisfaire son partenaire à distance !

Les positions pour éviter les échanges de salive

Nous venons de le voir, le Coronavirus n’est, a priori, pas sexuellement transmissible. Le baiser semble être la principale source de transmission du virus. Ce n’est pas parce que vous ne vous embrassez que le risque n’existe pas ! C’est pour cela que certaines positions sont à privilégier.

Cheval inversé position kamasutra

La position du cheval inversé

Le « Cheval Renversé » tout d’abord. Variante de l’Andromaque, dans cette position, la femme est au-dessus de son amant et dos à lui. En plus d’éviter le face à face et donc la contamination, cette position est moins fatigante pour le partenaire allongé. Cette position permet également une pénétration beaucoup plus profonde qui peut stimuler le deep spot.

La trêve position kamasutra

La position de la Trêve

Si vous êtes trop fatigué (à cause de la maladie ou bien simplement à cause d’une longue journée de télétravail) il reste la position dite de « La trêve« . Dans cette position, un amant est allongé sur le côté tandis que l’autre se place perpendiculairement à son corps, les jambes repliées. Et pendant que l’un donne des coups de reins, l’autre fait des va-et-vient.

Levrette position kamasutra

La position de la levrette

Enfin, il y a la classique « Levrette« . Dans cette position, vous êtes a priori sûr de ne pas être en contact direct avec le visage de votre partenaire. Idéal pour ne pas recevoir tous ces microbes, et ce, davantage si vous accentuez votre cambrure en allongeant le haut de votre corps. En variante, tout aussi classique, vous pouvez opter pour la « Cuillère ». Il faut néanmoins faire attention à ne pas tourner la tête durant l’acte afin de ne pas potentiellement contaminer son partenaire.

Bien évidemment, si une des personnes de votre couple développe des signes cliniques de coronavirus (fièvre, toux, difficulté respiratoire) mieux vaut arrêter au plus tôt toute activité sexuelle.

A LIRE AUSSI

Coronavirus : les ventes de sextoys explosent !

Couple et confinement : comment éviter la rupture ?


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru