Une MILF bi-curieuse s’exhibe en webcam sexy

La rédaction 17 mars 2020

PupuceHot, 33 ans, nous raconte les fantasmes qu’elle a vécus en s’exhibant via Cam4, en particulier sa première expérience lesbienne.

Bonjour à tous les lecteurs d’detidom.ru !
je vais vous raconter comment je me suis lancée dans l’aventure de la . Je suis une jeune femme de 33 ans, jeune maman d’une petite fille qui a maintenant 4 ans. C’est un vrai trésor, je l’adore mais je ne suis pas sûre d’avoir choisi le meilleur père pour elle. Nous nous sommes séparés il y a deux ans et je suis restée seule avec la petite.

Je lui ai donné beaucoup d’énergie, et en la voyant grandir, je me suis dit qu’il était temps que je m’occupe aussi de moi… surtout de ma sexualité. Avec mon ex mari, on avait une sexualité hyper chiante et routinière. Alors, je me suis demandé comment revivre de nouvelles expériences sexuelles. Mais cette fois-ci, à ma façon.

J’ai toujours été attirée par les femmes, pas forcément pour dîner avec, pas d’un point de vue amoureux. Mais un sexe qui mouille, une belle paire de seins, un ventre bien rond, une odeur fleurie… ça m’attirait parfois beaucoup. Je me demandais ce que ça me ferait de me retrouver collée nue contre un corps similaire au miens. Et je dois bien avouer que je me suis masturbée plusieurs fois rien qu’en y pensant. Je n’ai pourtant jamais franchi le cap.

Mais j’avais aussi besoin du regard de l’homme, d’un regard viril qui me faisait sentir pleinement femme et pleinement désirée. Alors, j’ai trouvé une solution. Je me suis inscrite sur le site leader de webcam, Cam4 et je me suis créé un profil d’exhib. J’ai pu voir que je pouvais contrôler mon show comme je le voulais, et parfois même inviter des amies surprises à participer à ma vidéo.

Au départ, je m’exhibais juste seule. Je montrais parfois un sein, parfois un bout de fesse aux voyeurs qui étaient connectés. J’ai même investi dans de la belle lingerie pour rendre mes shows plus érotiques, plus attractifs. C’était amusant mais je sentais que je pouvais aller plus loin encore. Je suis même allée jusqu’à me goder de façon anale pour la première fois de ma vie devant eux. L’un d’entre eux me l’avait demandé et je n’ai pas trouvé une bonne raison de le lui refuser.

A la fin, j’avais des réguliers que j’aimais bien. Je leur ai parlé de mes fantasmes lesbiens et ils m’ont poussée à me lancer. Un soir, j’ai alors invité une connaissance de la plateforme de webcam, qui avait l’habitude de s’exhiber avec d’autres filles, à la maison, pour un show érotique coquin. J’avais très peur que cela ne se passe pas comme prévu, que je paraisse empotée ou que je ne lui fasse pas envie. Mais tout s’est très bien passé ! Elle a trouvé mon corps bien à son goût et a très vite su me le faire sentir. Elle plongeait souvent son regard noir dans le mien, caressait tendrement mes seins, les tétait même, parfois. Elle manipulait mon corps avec beaucoup de doigté et de justesse. Toucher une chatte n’a pas été si difficile. Finalement, c’est un peu pareil qu’avec soi-même, nous ne sommes pas si différentes !

Elle m’a fait jouir devant la caméra. Deux fois. Et mes voyeurs me redemandent encore un show avec elle depuis. J’avoue qu’elle me manque également, mais je suis un peu jalouse du succès qu’elle a eu auprès de mes voyeurs.

Je vais attendre un peu, avant de succomber une deuxième fois au désir…

(Image à la une : / partenariat avec Cam4 écrit librement par la rédaction)

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru