Hôtel des soupirs

La rédaction 23 juillet 2020

Sylvain, 36 ans, adore se rendre dans des hôtels pour entendre des couples en plein ébats. Un jour, il tombe sur une jeune femme bien chaude…

Il m’arrive régulièrement de me retrouver à l’hôtel le week-end, et d’avoir une chambre à côté d’un couple dont les ébats amoureux me permettent de partager l’excitation par nos gémissements mutuels. Assez récemment, j’ai entendu les soupirs de deux Allemandes, peu de temps après avoir moi-même commencé à me masturber. Mais, le plus marquant, c’était il y a deux ans environ, à Paris, un vendredi soir avec une fille de 24 ans, qui était venue de Province pour un entretien d’embauche dans un salon de coiffure. Les parois fines de nos chambres me permettaient d’entendre sa conversation téléphonique.

Une fois couché, j’ai sorti les deux derniers magazines d’detidom.ru et, au fil des récits érotiques et des photos, ma queue devenait plus dure, ma main plus rapide et mes gémissements plus sensuels. Je savais que ma voisine m’entendait et j’espérais éveiller en elle certaines envies. Entre deux récits, je collais mon oreille au mur pour déceler un signe montrant que mon désir s’était propagé jusqu’à son intimité, ce qui a décuplé mon excitation et mes gémissements quand j’ai entendu un bruit vibrant et quelques discrets soupirs furtifs. Vers 7 heures du matin, je me suis de nouveau caressé, et ma voisine, réveillée par mes gémissements, s’est montrée plus expressive. Elle m’a fait bander grave. Tout en me branlant, je lâchais quelques mots comme : “Oui, continue, ça m’excite.” Après avoir joui, je me suis rendormi. Vers 9 heures, quand je me suis levé, elle avait quitté sa chambre.

BOUTIQUE SEXY – LES SOLDES SONT LÀ !

Le soir, rentré tôt à l’hôtel, j’espérais comme souvent le samedi, avoir un couple comme voisins, afin de participer aux ébats amoureux. Mais j’ai été surpris de me retrouver avec la même voisine. Je me suis alors dit : “Ce soir, je vais me lâcher”, et sans attendre d’être couché. J’étais nu sur mon lit, caressant mon sexe, cuisses écartées, quand on a frappé à ma porte. J’ai rapidement enfilé un short pour aller ouvrir, et je me suis retrouvé face à une très charmante jeune femme qui me demandait si je savais faire fonctionner la télécommande de la télévision.

J’ai enfilé un T-shirt pour me rendre dans sa chambre. Là, j’ai senti une excitation saisir tout mon corps. Elle était face à la télé, la télécommande pointée vers l’écran, et je me suis placé derrière elle pour commencer les explications. Nos deux mains sur l’appareil m’avaient rapproché d’elle, et elle devait sentir contre ses fesses que mon sexe était tout dur. Puis, sa main est venue sur ma cuisse, ma queue dressée dépassait de mon short, et elle a commencé à me caresser avec de lents va-et-vient. L’excitation et la tournure des événements me laissaient sans voix…

Elle s’est mise à me sucer tout en me branlant. Elle savait s’y prendre, la petite cochonne, et j’aimais ça ! Enfonçant mes boules dans sa bouche puis remontant sa langue jusqu’au gland, elle prenait ensuite mon sexe à pleines mains pour me branler activement. En soulevant son T-shirt pour caresser ses seins, je lui ai dit : “Je vais te baiser.” Je me suis allongé sur le lit, et elle a continué à me sucer. J’ai voulu ramener ses cuisses jusqu’à mon sexe, mais elle m’a fait jouir dans sa bouche avant que j’aie pu la pénétrer. J’ai commencé à la doigter, puis elle s’est levée pour prendre son vibro qu’elle m’a tendu en me disant : “Avec ça, c’est bien.” J’ai actionné la machine et j’ai passé le vibro sur son clitoris avant de lui enfoncer entre les cuisses. Puis je l’ai léchée jusqu’à l’orgasme.

Nous sommes restés couchés un moment. Après quelques caresses, j’ai enfilé un préservatif et nous avons fait l’amour dans bon nombre de positions. J’avais déjà eu des expériences avec des couples, mais celle-ci m’a marquée et j’espère la renouveler, peut-être avec une lectrice d’Union ?

A lire aussi

Voisine coquine

Une voisine voyeuse

Les dessous de ma voisine

Le joujou de Julie

Il m’a surprise avec mon gode

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru