Le désir secret de Léanna

La rédaction 17 novembre 2020

Fabrice, 45 ans, raconte un été avec son amie Léanna qui avait un fantasme : coucher avec une femme. Un couple rencontré à l’hôtel va répondre à ses désirs…

Retrouvez ici toutes nos histoires de sexe.

Un été, je suis parti en vacances avec une amie qui m’a avoué qu’elle rêvait de faire l’amour avec une femme. On se confie tout, même si je suis un homme, et nous sommes très amis. Léanna a 33 ans et elle vient de quitter son dernier amant. Je crois qu’elle se cherche encore dans sa sexualité.

Dans notre lieu de villégiature en bord de mer, nous avons rencontré un couple avec qui nous avons passé quelques soirées mémorables et qui séjournait dans le même hôtel-club que nous. Ils nous avaient repérés et mis le grappin dessus dès que nos regards s’étaient croisés. Alors, pour ne pas les faire fuir, Léanna et moi avons fait semblant d’être en couple et ça nous a pas mal rapprochés…

Léo et Jessica étaient des quadras bons vivants, ils nous entraînaient dans des soirées folles. Jessica était une très belle femme avec un très beau corps bien en chair et lui était un homme assez musclé et lubrique.

Un soir, nous avons veillé très tard au bord de la piscine de l’hôtel, à boire du champagne et à rire. Léanna s’était assise sur le transat de Jessica pour discuter avec elle. Celle-ci faisait du topless et Léanna louchait sur elle. Poussée par le contexte, elle s’est mise à lui masser le dos. Jessica se laissait faire en poussant des soupirs encourageants.

Nous autres, les hommes, nous les regardions distraitement pour voir où cela allait nous mener. Léanna massait les épaules, le cou et le crâne de sa camarade, qui s’en remettait à elle. Petit à petit, les mains de mon amie se sont retrouvées à malaxer les seins de Jessica, qui a gardé les yeux fermés et s’est laissée guider.

detidom.ru VIDEO – TESTE POUR VOUS N°6

Elle s’est même mise à soupirer de plus belle, tandis que mon amie, émerveillée, palpait ses globes et ses mamelons, toute novice qu’elle était. A partir de ce moment, Léo et moi nous sommes bien vite mis à bander dans nos boxers de bain.

Le mari de Jessica s’est rapproché des femmes pour les caresser en même temps. Il caressait le cul et la chatte de Léanna sous sa culotte de maillot, et aussi le sexe de sa femme tandis que cette dernière se faisait toujours peloter les nichons.

Je me suis approché timidement car je voulais bien participer et l’épouse de Léo m’a accueillie en se mettant à quatre pattes sur son transat pour nous sucer chacun notre tour avec son mari. Je n’en attendais pas tant, une vraie diablesse ! Sa bouche ne faisait qu’une bouchée de nos chibres, qui entraient au milieu de l’ourlet rose formé par ses lèvres, alors que ses mains branlaient l’une de nos bites pendant que sa bouche s’occupait de l’autre.

Léanna nous regardait, fascinée, puis elle s’est mise à caresser Jessica par derrière sur le sexe et les fesses, profitant de sa posture à quatre pattes. La soirée promettait d’être belle ! Et mon amie pourrait enfin vivre son fantasme, ce que je lui souhaitais vraiment.

Nous avons regagné notre chambre d’hôtel tous ensemble. Les deux femmes, retirant leurs bas de maillot, ne sont mises à faire l’amour au milieu du lit en frottant leurs sexes contre la cuisse de l’autre, s’embrassant les tétons et les lèvres comme des furies, pendant que Léo et moi on se branlait. C’est une image tellement belle, le sexe entre femme.

J’ai eu envie de baiser Jessica et elle m’a autorisée à la prendre en petit chien sur le dessus de lit. Je pouvais ainsi la sauter en m’agrippant à son cul généreux… Son corps était parcouru des fulgurances de notre baise. C’était trop bon, d’autant que j’avais à mes côtés le spectacle de Léanna qui avait consenti elle aussi à se faire sauter par Léo et qui se tenait en arrière sur les mains pendant que ses jambes entouraient les hanches de son amant et qu’il la sautait aussi vite et fort que je baisais sa propre femme…

Nous étions beaux là tous les quatres, à sauter les conjoints (supposés) des autres ! Les femmes avaient les yeux et les traits alanguis, elle se regardaient et se caressaient parfois tout en se faisant baiser par nous et nous, les hommes, un peu gourds, nous prenions notre pied comme jamais. Nous avons joui chacun dans la notre et nous les avons regardées se retrouver et finir de se faire du bien à coup de caresses, de léchage de clito et de cris de plaisir.

Je crois qu’elles ont préféré baiser entre elles plutôt qu’avec nous car elles se donnaient des orgasmes à la chaîne ! Léo et moi nous sommes presque sentis comme des ignares du sexe… Mais j’étais heureux que Léanna ait réalisé son désir secret.

A lire aussi

J’en ai mis partouze !

Mon anniversaire, ma fête

Hôtel Cali-fornique

L’inaugura-fion

Initiation libertine

À propos de l’auteur

La rédaction


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru