Alarme à la caisse

La rédaction 7 juin 2019

A la caisse d’un supermarché, j’ai reconnu une femme avec qui j’ai eu une aventure. En la voyant, je me suis remémoré nos moments passés au lit.

Il y a quelques semaines, je sortais d’un magasin quand l’alarme a retenti. D’habitude je ne me retourne pas, mais là, je ne sais pas pourquoi, je l’ai fait et j’ai reconnu une femme avec qui j’avais eu une aventure. Ce n’était pas elle qui avait fait sonner le portique, mais je l’ai vue. J’ai attendu qu’elle sorte du magasin et j’ai constaté qu’elle était seule, alors je l’ai abordée. Nous nous sommes donné de nos nouvelles et souvenu de cet après-midi passé ensemble. Nous nous étions connus sur un site et après plusieurs semaines d’échanges, c’est elle qui m’avait écrit : « J’ai envie de toi, j’ai envie que tu me fasses l’amour. » Après avoir réfléchi quelques jours, je lui ai dit que j’étais d’accord pour un rendez vous.

Le jour J, j’ai voulu lui faire une surprise. Nous nous étions donné rendez-vous dans un hôtel. Aussitôt nous nous sommes embrassés et caressés, en partant doucement à la découverte de nos corps. J’ai aimé ses baisers et aussi cette main sur mon pantalon au niveau du sexe pour me faire sentir son désir.

Les corps se dénudant, j’ai enlevé son joli soutien-gorge et son string. Mes mains caressaient ses seins, ma langue palpait ses tétons qui pointaient. Elle aussi me caressait le corps et tripotait mon sexe à travers le boxer. Je bandais. Elle a dit : « Hum… Ça promet… » Puis, elle a pris la décision de libérer mon sexe. Elle m’a masturbé, et aussitôt sa bouche a pris possession de mon membre. Quel délice de sentir cette langue tourner habilement autour de mon gland, me lécher tout le long tandis qu’elle continuait à me branler.

J’ai voulu lui rendre la pareille en allant lui lécher le sexe, et dès les premiers coups de langue elle a gémi et poussé de petits cris, surtout quand j’ai enfoncé un doigt dans son sexe déjà bien mouillé. Elle a expliqué : « Je suis très vaginale, juste un doigt dans le minou et je décolle », je venais de m’en rendre compte.

Après de longues caresses, elle m’a glissé à l’oreille : « J’ai envie de sentir ta queue en moi. » J’ai recouvert mon sexe d’un préservatif et je l’ai pénétrée en missionnaire. Je me suis enfoncé en elle d’un seul coup. Elle a laissé échapper un long râle de plaisir, et ses fesses ont remué dans tous les sens. J’ai dû lui dire de ralentir, car à ce rythme je n’allais pas tenir longtemps. C’était un régal de l’entendre gémir à chaque fois que mon sexe s’enfonçait en elle, mais le moment était arrivé de lui offrir ma surprise.

Je lui ai demandé de fermer les yeux et j’ai saisi un des glaçons que j’avais mis dans un sac. La première goutte d’eau qui est tombée sur son sein l’a fait sursauter. « C’est froid! » Mais, aussitôt, ma langue est venue lécher son sein. Plus les gouttes tombaient, plus elle prenait du plaisir à sentir le froid et le chaud.

Le glaçon parcourait tout son corps, et mes mains suivaient pour le réchauffer. Quand le glaçon a été tout à fait fondu, j’ai retiré le préservatif, et nous nous sommes mis en 69 pour un long échange de coups de langue sur nos sexes. C’était un jeu : à qui ferait pousser le plus de gémissements à l’autre. Je lui ai dit que j’allais la prendre en levrette. Elle a fait un peu la moue, et je me suis demandé pourquoi. Quel plaisir de s’enfoncer à nouveau en elle. Cette fois je suis allé en douceur, par l’arrière.

Après quelques va-et-vient, je lui ai dit de mettre la tête dans l’oreiller et de me donner ses mains que j’ai tenues dans son dos. Je lui ai dit : « Serre fort tes mains dans les miennes si tu prends du plaisir. » Après quelques va-et-vient, elle a serré fort ses mains et a crié son plaisir avec des « oh oui que c’est bon ! » J’ai repris un glaçon et l’ai laissé glisser le long de sa colonne vertébrale, elle a dit que c’était froid, mais délicieux. Tout en continuant la levrette, j’ai passé le glaçon sur son clito et alterné avec mes doigts, en restant bien enfoncé en elle.

J’ai repris ses mains pour les remettre dans son dos et j’ai accéléré les mouvements. Elle bougeait ses fesses… Tout à coup, elle a crié : « Je vais jouir ! Oh putain que c’est bon ! Je suis une belle salope qui aime le cul, vas-y défonce moi, baise-moi… » Et elle s’est mise à jouir très fort. C’était trop bon, et je lui ai demandé où elle voulait que j’éjacule, elle m’a répondu : « Sur mes seins, j’adore ça ! » Aussitôt, j’ai retiré le préservatif et de longues giclées sont venues arroser sa poitrine pendant qu’elle me masturbait. Quand ça a été fini, elle m’a sucé et m’a assuré : « Je vais te la rendre propre comme tu me l’a offerte. » Je peux dire qu’elle avait une belle expérience de la fellation parfaite !

Nous avons fait une pause ponctuée de caresses et de baisers sur tout le corps. L’envie de recommencer nous a repris tous les deux, et elle avait envie d’une nouvelle pénétration. J’ai enfilé une autre capote, et elle s’est positionnée sur le dos en relevant les jambes. Elle a saisi ma verge pour se frotter le clitoris avec et l’a posée contre sa vulve. Je l’ai pénétrée lentement et j’ai contemplé la montée du plaisir qui se lisait sur son visage et qui sortait de sa bouche. Après quelques minutes elle m’a invité à autre chose : « Et n’oublie pas mon petit trou, hein… J’aime aussi me faire sodomiser ! »

J’ai enfoncé doucement un doigt puis deux dans son anus que j’avais pris soin de lubrifier en mettant de ma salive. Son envie de sodomie devait être très forte, car elle a pris mon sexe et l’a positionné à l’entrée de son petit trou. Ensuite, elle m’a demandé de pousser lentement. Elle avait clairement l’habitude de cette pratique… Elle se mordait doucement les lèvres et émettait de petits cris jouissifs. Elle s’est redressée un peu et a enfoncé sa langue dans ma bouche.

Tout en remuant son derrière, elle a fait passer une main par en dessous pour se caresser le clitoris. J’étais très excité par cette situation. J’accélérais les allers-retours. Sa main, toujours sur son bouton, allait de plus en plus vite. Son plaisir montait, et le mien aussi tout le long de ma queue. Elle a poussé un long gémissement et a chuchoté en bégayant : « Oh ! Putain que j’aime ça ! Ah, une bonne bite dans le cul ! Je vais jouir ! » Avec ses mains sur mes fesses, elle m’a attiré contre elle pour me sentir bien à fond et m’a offert un long baiser. Elle s’est mise à jouir très fort, et moi je me suis vidé dans la capote. En sueur, nous avons roulé chacun de notre côté, puis nous sommes allés prendre une douche.

Sous la douche elle m’a dit : « Excuse-moi, mais quand je prends mon pied, je dis des gros mots. » Je lui ai répondu : « Tu es excusée, c’est tellement bon de t’entendre prendre ton pied. » Deux jours plus tard, elle m’a envoyé un SMS qui disait : « Tu m’as fait redécouvrir la levrette, merci. »

Et la voilà, de nouveau à mes côtés en sortant du supermarché. Elle avait un rendez-vous… Elle avait un autre homme dans sa vie. Avant de partir, elle m’a confié : « Quelques fois, quand je me fais prendre en levrette je pense à toi… Personne d’autre n’a pensé à me faire le coup du glaçon, tu sais ! »

(Photo à la une : Getty Images)

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez aussi…

Un mari ? Quel ennui !
« Vous pensez quoi de l’infidélité ? Moi aussi au début je me suis dit que c’était la pire chose qui puisse arriver dans l’histoire d’un couple. Et puis un jour, j’ai franchi le cap ! Je ne suis pas du genre à m’attarder sur mes problèmes, mais cela fait quinze ans que je suis mariée à un homme que je n’aime pas. » Fadela.

Le petit jeune
« Mariés depuis 24 ans, parents heureux et fidèles, nous avions envie de faire l’amour à trois avec une femme ou un homme en prenant des photos. Nous sommes très fusionnels et nous en parlions souvent. Le hasard a voulu un jour que je trouve sur un site un jeune homme qui semblait bien correspondre à notre choix. » Jean et Nathalie.

À retrouver sur notre plateforme VOD

Ces couples clandestins se retrouvent dans de luxueuses chambres d’hôtel pour s’aimer. Si vous aimez les scènes de sexe tendres, langoureuses, alors cette compilation est faîtes pour vous !


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru