Ces coquins qui ont bravé le confinement

James-Nicolas de Sade 10 juin 2020

Le non-respect du confinement ces trois derniers mois a provoqué son lot de surprises coquines pour les forces de l’ordre.

Presque deux mois et demi après le déconfinement, l’heure est venue de faire le bilan de cette période tristement historique. Une période difficile à vivre pour beaucoup de personnes. Certain(e)s ont même bravé le confinement afin d’assouvir des besoins purement sexuels. De l’exhibitionniste au couple qui ne pouvait plus se retenir. Les coquins d’une région se sont particulièrement démarqués durant le confinement, faisons le point.

L’amour à la plage

Cela paraît être une blague et c’est pourtant bien arrivé. Le jeudi 7 mai, à quatre jours du déconfinement, un homme et une femme ont été surpris en plein acte sexuel. Il fallait peut-être que ça sorte. Qu’ils évacuent à leur manière peut-être la pression des restrictions de déplacements et d’activités imposées par le confinement pour éviter la propagation du coronavirus. Les habitants de La Grande-Motte qui sont passés devant cette scène ont aussitôt prévenu la police.

Lorsque ces derniers étaient arrivés, les amoureux en étaient encore aux préliminaires. « Nous leur avons dressé une contravention de 135 euros à chacun pour accès sur un lieu interdit par arrêté préfectoral. » affirme le responsable de la police municipale de la Grande Motte à France 3 Occitanie. Soit 270 euros au total pour les deux amants. Ils n’ont pas retenu le délit d’exbitionnisme, le couple étant « plus gêné qu’autre chose » continue le responsable. Contactée par detidom.ru, la préfecture de police de Montpellier indique : « On a observé une nette augmentation des contraventions pour exhibitionnisme pendant le confinement. » Les policiers sont cléments et retiennent généralement l’infraction liée au non-respect du confinement. « D’habitude c’est pendant l’été qu’on en dresse le plus. » concluent-ils.

Masques et poupées gonflables au sol

Toujours dans la région Occitanie, un autre type de fait divers a surpris les forces de l’ordre. Sur la jolie plage du Grand-Travers à Carnon (Hérault), une femme prenait le soleil (ce qui était interdit.) En s’approchant, le gendarme a remarqué qu’il ne s’agissait pas d’une touriste comme une autre. Cette dame n’était ni plus ni moins qu’une poupée gonflable !! Veillez donc à ne pas laisser traîner par terre ni vos masques, ni vos poupées gonflables !!

Les coquins d’autres régions se sont également illustrés. Citons par exemple la Bretagne. Dans le Finistère, un couple de quinquagénaires s’est par exemple fait verbaliser pour s’être balader nu sur une plage. Ils ont tout de même eu l’audace de demander à la mairie où pouvaient-ils trouver une plage naturiste. Enfin, toujours en Bretagne, un joggeur qui voulait sans nul doute se rafraîchir à décidé de plonger une tête et de nager dans le plus simple appareil. La plage était pourtant fermée, il a écopé d’une amende pour non respect du confinement ainsi qu’une autre pour accès à un lieu interdit.

Les Français sont des coquins mais cela ne doit ps vous empêcher de respecter les règles et interdictions en vigueur, en particulier dans le contexte si spécifique de la pandémie de Covid-19

A LIRE AUSSI

Flashing : un couple exhibitionniste témoigne sur ce jeu coquin !

Jemontremesseins.com : et si vous vous exhibiez ?


Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

detidom.ru